PARTAGEZ VOTRE HISTOIRE: JOY PALMA

03/22/16

Partagez votre histoire: Joy Palma

Ce weekend, Bryan Palma courra pour sa mère Joy.

Comme beaucoup d’entre nous, Bryan rendra hommage à la fête des mères à celle qui s’est sacrifiée pour ses enfants toute sa vie, mais en ce dimanche pas comme les autres, Bryan fera plus que fêter sa mère comme nous le faisons tous, il posera un geste dans l'espoir de trouver un jour un remède pour la blessure de la moelle épinière qui l’afflige.

Deux ans après sa blessure, Joy fait déjà de grands progrès dans sa réhabilitation, grâce au support que lui apporte sa famille. Joy et Bryan ont choisi de partager leur histoire, dans l'espoir d'inspirer les autres et comme un rappel à chérir ceux que vous avez à coeur.

"Mon nom est Joy Palma. Je veux vous raconter mon histoire, comment je suis aboutie dans cette chaise roulante. Le 23 juin 2014, j’ai eu un étourdissement et je suis tombée dans ma salle de bain. Je me suis réveillée cinq minutes plus tard couchée sur le plancher. J’étais incapable de bouger mon corps plus bas que les épaules.

Après quelques jours à l’hopital sans bouger, j’ai subi une chirurgie derrière mon cou, à la hauteur des vertèbres cervicales C3 et C4. Tout ce dont je me rappelle, c’est l’immense douleur ressentie lorsque j’étais éveillée. En plus de la douleur, je ne contrôlais pas ma vessie ni mes intestins, et les tenseurs qui entouraient mes pieds avaient provoqué des lésions cutanées douloureuses.

Quelques semaines plus tard, j’étais transférée dans un centre de réhabilitation où j’ai reçu des traitements de physiothérapie. Je souffrais d’une lésion partielle de la moelle épinière, ce qui laisse une probabilité pour retrouver les mouvements. Toutefois, aucun spécialiste ne pouvait prédire quand et jusqu’à quel point.  

Après des mois de réhabilitation, le temps est venu de rentrer à la maison. Je ne voyais pas comment on pourrait prendre soin de moi dans cet environnement, mais nous avons essayé. C’était trop difficile et j’ai demandé à être placée en maison de soins. Je suis tombée sur des gens épatants, qui ont pris soin de moi et m’ont aidée à continuer ma réhabilitation. 10 mois après l’accident, j’ai pu marcher 20 pas avec de l’aide. C’était fantastique! Je continue encore à faire des progrès.  

Je veux remercier tous ceux qui ont cru en moi et m’ont aidée avec patience et empathie. Je garde le cap!"

 

Plus d'actu